Economie : les commerçants ont 72h pour afficher les prix des produits en gourdes, sous peine de sanctions, menace le Ministère du commerce

By | September 2, 2020
Economie : les commerçants ont 72h pour afficher les prix des produits en gourdes, sous peine de sanctions, menace le Ministère du commerce
Economie : les commerçants ont 72h pour afficher les prix des produits en gourdes, sous peine de sanctions, menace le Ministère du commerce

Dans un communiqué 004 publié en date du 31 août 2020, le Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a lancé une mise en garde aux commerçants qui affichent les prix de leurs produits et service en dollars américains en violation de l’arrêté du 19 septembre 2018.

Dans ce communiqué, le MCI dit avoir pris acte du fait qu’en dépit de ses précédentes interventions, notamment à travers son communiqué 003, rappelant à tous ceux qui exercent un commerce ou effectuent des transactions financières sur le territoire national haïtien l’obligation qui leur est faite, conformément à l’arrêté du 19 septembre 2018, de libeller et d’afficher les prix des biens services en gourdes. Cependant, dans son communiqué le ministère ayant à sa tête Jonas Coffy, a fait savoir que certains des acteurs susmentionnés refusent d’obtempérer.

Le Ministère du Commerce et de l’Industrie constate en outre que des récalcitrants, faisant fi de la loi et des règlements en vigueur, refusent également de :

a) afficher, en caractères lisibles les prix des produits en vente dans leurs entreprises commerciales ou autres ;

b) respecter scrupuleusement, dans leurs transactions de change, le taux de référence journalière fixé par la Banque de la République d’Haïti (BRH) ;

c) cesser d’établi, par anticipation, des marges bénéficiaires exorbitantes en supputant d’éventuelles hausses de prix à leurs prochaines commandes, lesquelles marges injustices ne sont pas fixées sur la base des prix de revient des marchandises vendues.

« Prévoyant les conséquences désastreuses que le non-respect de ces prescriptions légales peut avoir sur la situation socio-économique du pays, le Ministre du Commerce et de l’industrie accorde un délai de 72 (soixante-douze) heures aux contrevenants pour se conformer, sous peine de sanctions prévues par les lois et les règlements en vigueur », a mis en garde le MCI aux Commerçants.

Par Kervens Adam PAUL