Violences au Bel-air : L’office de la protection du citoyen condamne et exige l’arrestation des auteurs.

By | September 2, 2020
Violences au Bel-air : L’office de la protection du citoyen condamne et exige l’arrestation des auteurs.
Violences au Bel-air : L’office de la protection du citoyen condamne et exige l’arrestation des auteurs.

L’office de la protection du citoyen (OPC) a condamné, dans une note en date du mardi 1er septembre 2020, les affrontements entre gangs rivaux qui ont fait des morts et des blessés dans le quartier du Bel-air dans la nuit du lundi 31 août au mardi 1er septembre 2020. L’OPC demande à ce que les personnes impliquées dans ces actes soient arrêtées.

Port-au-Prince, le 1er septembre 2020 :-Le cri des habitants du Bel-Air et ses environs, forcés de se réfugier au champ de mars pour échapper à la fureur des gangs en conflit, attire l’attention de l’office de la protection du citoyen(OPC).

Dans une note, dont copie est parvenue à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI), L’OPC condamne et exige que les personnes impliquées dans ces affrontements soient mises sous les verrous. Il faut dire que le nom de Jimmy Cherizier, alias « Barbecue » présenté comme un chef de gang est cité parmi les artisans de ces affrontements.

En effet, l’office de la protection du citoyen qualifie ces actes d’atroces et rappelle qu’ils sont en violation à la constitution et aux traités et conventions relatifs aux droits humains, ratifiés par Haïti. Ces affrontements armés, rappelle l’OPC, ont éclaté le samedi 29 août 2020 et ont dégénéré le lundi 30 août.

On dénombre plusieurs blessés par balles, des dizaines de maisons et de véhicules incendiés dans les ruelles Mayard, Candio, Barthelemy et carrefour Péan. Aussi, des scènes de pillage ont été rapportés, indique l’OPC dans sa note. L’institution affirme que ces conflits armés à répétition, prennent des proportions alarmantes.

SOURCE: https://www.vantbefinfo.com