À Delmas, des manifestants exigent la libération du présumé chef de gang Jouma

By | September 11, 2020
À Delmas, des manifestants exigent la libération du présumé chef de gang Jouma
À Delmas, des manifestants exigent la libération du présumé chef de gang Jouma

Ils ont été plusieurs centaines de manifestants à investir la route de l’aéroport ce mercredi 9 septembre 2020 pour exiger de la Police Nationale d’Haïti la libération du présumé chef de gang de Simon Pelé Albert Stevenson, plus connu sous le nom de « Jouma ». Ce dernier a été très facilement interpellé dans l’après-midi du 2 septembre dernier au niveau de la commune de Delmas.

Innocenté par les habitants de Simon Pelé, Jouma a été plutôt présenté par les autorités policières comme un chef de gang. Son arrestation mercredi dernier faisait suite à une attaque perpétrée contre les riverains de Bel-Air, un quartier de Port-au-Prince situé à deux pas du palais national.

Les manifestant n’ont pas voulu exprimer leur hostilité vis-à-vis de la police, ils ont seulement souhaité que leur chef soit libéré. « Nous sommes Jouma. Nous ne sommes pas l’ennemi de des policiers », ont-ils écrit sur des pancartes.

Plus tard, la foule allait être quand même dispersée par les agents de l’ordre avant que chaque groupe gagne leur maison.

Haïti est, selon certains, un pays spécial. Un bandit arrêté, la population elle-même manifeste pour demander sa libération. « Au final, nous voulons avoir quel pays? », question que se pose toute personne sensée.

SOURCE: https://www.tripfoumi.com/