Haïti : Le Collectif 4 Décembre lance un cri d’alarme

By | September 26, 2020
Haïti : Le Collectif 4 Décembre lance un cri d’alarme
Haïti : Le Collectif 4 Décembre lance un cri d’alarme

Insécurité  galopante ;  assassinats  perpétrés  en  toute  impunité ;  tueries  en  masse  endeuillant  les familles ;  notamment  le  récent  massacre   de  la  population  vivant  au  Bel-Air,  un  quartier  défavorisé ; pillage  et  incendie  des  maisons ;  nombreuses  zones  du  pays  et  routes  nationales  contrôlées  par  des gangs armés, tolérés par les autorités,   précarité de la vie de la majorité de la population ;  désarroi des jeunes de notre pays ;   chute de l’économie nationale et   faillite des commerçants honnêtes ainsi que des  marchandes ; tels sont les faits qui font la une dans notre pays et nous préoccupent tous.

En  dépit  de  cette  situation  lamentable,  le  Pouvoir  Exécutif  actuel  veut  se  lancer  tête  baissée  vers l’organisation   d’élections   et   semble   être   influencé   par   certains   dirigeants   de   pays   étrangers   et d’organisations  généralement  décriées,  et  expose  conséquemment  toute  la  société  à  une  triste  et lugubre aventure.

Le Collectif 4 Décembre, porte-voix de ses nombreuses organisations adhérentes ainsi que de la Société Civile   Citoyenne   saine,   dénonce   tant   l’ingérence   pour   le   moins   inacceptable   et   indécente   des représentants de ces pays qui ne pensent qu’à leurs intérêts propres, que l’acceptation et la soumission inouïe à leur volonté par le Président de la République qui oublie que nous sommes un Etat souverain. KAMPE ! POZE !

Dans le cadre de cette avancée, le président de la république, S.E.M. Jovenel Moise a, par arrêté, créé un certain Conseil Electoral auquel il aurait donné la responsabilité de réaliser des élections et même de changer la Constitution, loi-mère de notre pays. De l’inédit !

Nous nous enfonçons dans l’illégalité monstrueuse, abjecte. L’avenir d’Haïti est totalement hypothéqué.

KAMPE ! POZE !

Pour comble, en dépit du refus de la Cour de Cassation de permettre à ces individus de prêter serment selon le vœu de la loi, le président de la République a choisi délibérément de violer la Constitution en procédant à l’installation de ces membres désignés, faisant illico d’eux des usurpateurs de fonction. De ce fait, tous les actes et décisions qu’ils auraient à prendre subséquemment, seront entachés d’illégalité et d’inconstitutionnalité.                                     

HALTE !

Fort   de   tout   ce   qui   précède,   Le   Collectif   4   Décembre   prend   acte   que   le   Président   fonctionne

définitivement dans l’inconstitutionnalité et lance donc ce cri d’alarme.

HALTE à cette descente aux enfers !

Le  Collectif  rappelle  que  le  rétablissement  de  la  SECURITE  et  de  la  CONFIANCE  est  un  préalable  pour

toute tenue d’élections.

Que chaque citoyen se réveille de sa torpeur !

VIVE HAITI !

Jean-Robert Argant

Coordonnateur Général